Marjolijn van den Assem

Tekeningen en Schilderijen

a present from a friend(27)

Marjolijn Uncategorized

Verschillende landsaard, hetzelfde verwoord,
het Noorden en het Zuiden,
in samenhang maar uiteenlopend.

Met dank aan Nicole Lafrasse-van den Assem, ma soeur,
die me de nieuwe
Dictonnaire Nietzsche stuurde als ‘a present from a friend’.

Dictionnaire Nietzsche
sous la direction de Dorian Astor
Editions Robert Laffont, S.A. Paris 2017

Le Nord traduit pour Le Sud:
sa vie errante, een rondzwermend bestaan.
Nietzsche’s wisselende inzichten omtrent NAUMBURG (SAALE)
Zinderen Zwierig Zuidelijk:

Naumburg a/d Saale. C’est dans cette petite ville de Thuringen (dans le sud de l’actuel land de Saxe-Anhalt, elle compte aujourd’hui environ 33.000 habitants) que le tout jeune Nietzsche s’est établi en avril 1850 avec sa mère Francisa, sa soeur Elisabeth, sa grand-mère Erdmuthe et ses deux tantes Augusta et Rosalie. La mort du père (le 30 juillet 1849) a contraint la famille Nietzsche à céder la place au nouveau pasteur et à quitter Röcken. Francisa choisit Naumburg sur les conseils de sa belle-mère, dont le frère avait été prédicateur à la cathédrale Saints-Pierre-et-Paul. Naumburg avait été un bastion important des ducs de Saxe, avant de passer au royaume de Prusse en 1815. C’est une petite ville bourgeoise marquée par une bonne culture classique, un protestantisme conservateur et un royalisme proprussien. Bien que peu industrialisé et d’allure pittoresque avec ses édifices médiévaux, le milieu urbain oppresse le tout jeune Nietzsche: “il était terrible pour nous, qui avions si longtemps vécu à la campagne, d’habiter la ville. C’est pourquoi nous évitions les rues sombres et cherchions les espaces libres, comme un oiseau échappé de sa cage. Les gens de la ville nous faisaientpenser à des oiseaux captifs”. (premiers écrits, p. 27).
L’enfant est d’abord inscrit à la Knaben-Bürgerschule, l’école communale où il rencontre ses nouveaux amis Pinder et Krug, puis dans une école privée, l’institut Weber, pour y être préparé à l’entrée au lycée de la cathédrale, le Domgymnasium, où il fera sa scolarité de 1851 à 1854. Le décor médiéval de la ville stimule l’imagination des trois enfants: “nous improvisions, dans les cours et sur les remparts, des combats chevaleresques, imitant en petit la grandeur du Moyen Age. Nous escaladions les donjons et les tours de guet pour contempler la vallée qui dorait le soleil couchant, puis, quand la brume s’étendait sur les prairies, nous rentrions à la maison, non sans clameurs de jubilation.” (ibid, p. 28-29)

“We beklommen de wachttorens van het kasteel Burg Schönburg om de vallei te kunnen overzien die door de ondergaande zon goud kleurde en toen de mist zich daarna over de velden verspreidde gingen we jubelend naar huis”

La mort d’Augusta, en 1855, et celle d’Erdmuthe l’année suivante donnent à Francisa l’occasion de fonder son propre foyer, dans la rue Myrienmauer. Il y a encore un déménagement en 1858, dans la rue Weingarten (aujourd’hui numéro 18).
Franziska fera l’acquisition de la maison en 1878 et y coulera le reste de son existence, pendant quarante ans.
Durant sa vie d’adulte, Nietzsche fera chaque année un ou plusieurs séjours chez sa mère (et sa soeur, qui ne quitte le foyer maternel qu’a son mariage en 1885). Il y passe les vacances et les fêtes, y reçoit ses amis ou tente d’y trouver le repos lors de périodes de convalescence (en mai 1868 après sa chute de cheval dans le cadre de son service militaire, à l’automne 1870 suite à la diphtérie contractée pendant la guerre franco-prussienne, et plus tard après les violentes crises de sa maladie). A l’automne 1879, alors qu’il révise les épreuves du ‘Voyager et son ombre’ sous l’influence de la morale épicurienne, il songe à acquérir un bout de terrain pour y cultiver son jardin (lettre à Köselitz, 30 septembre 1879). Avec l’accroissement de sa solitude et de sa vie errante, les rapports de Nietzsche à sa famille se tendent et il finit par développer une véritable aversion pour Naumburg, cette “stupide ville de fonctionnaires (…) repoussante été comme hiver – je n’ai jamais eu le sentiment d’y être chez moi, même si je me suis déjà honnêtement efforcé de m’y plaire (lettre à Francisa et Elisabeth, 14 mars 1881).

“zowel zomer als winter zijn walgelijk – ik heb me hier nog nooit thuis gevoeld, ook al heb ik oprecht geprobeerd om het naar m’n zin te hebben”

La rencontre de Lou von Salomé le ramène à Naumburg où il la présente à sa famille (août 1882); l’année suivante, il tentera de se consoler de leur rupture en y passant un mois entier (5 septembre-5 octobre 1883), dans une promiscuité qui réactive les conflits familiaux suscités par le scandale Lou, mais aussi par la liaison d’Elisabeth avec l’antisémite Bernard Forster, que Nietzsche abhorre. Le philosophe, toujours plus sensible à l’influence des lieux et des climats, commence à condamner Naumburg physiologiquement: “Ce sera pour longtemps le dernier voyage dans cette fausse direction: et tout ce que j’ai à objecter aux caractéristiques climatiques de Naumburg se confirme de manière si précise et si univoque que je songe déjà avec quelque crainte à mon départ et aux suites nocives et affaiblissantes de ce séjour” (lettre à Köselitz, 22 septembre 1885).

De filosoof, steeds gevoeliger voor de invloed van plaatsen en klimaten, begint Naumburg ‘op welbevinden’ te veroordelen: “dit zal voor lange tijd de laatste reis in de verkeerde richting zijn geweest: alles wat me tegenstaat, zoals de klimatologische kenmerken van Naumburg, wordt letterlijk en op ondubbelzinnige wijze bevestigd; zodat ik al bij mijn vertrek met angst en beven denk aan de schadelijke gevolgen van mijn verzwakking die door mijn verblijf hier wordt veroorzaakt”

Ecce Homo rangera Naumburg au nombre des lieux à proscrire: “je songe avec effroi au fait étrange et inquiétant que, jusqu’à ces dix dernières années, les années mortellement dangereuses, ma vie ne s’est jamais déroulé qu’en des endroits mal choisis, et qui m’étaient tout simplement interdits: Naumburg, Schulpforta, la Thuringe en général, Leipzig, Bâle – autant de lieux malheureux pour ma physiologie” (EH, II, § 2)

“slecht gekozen plaatsen, die me simpelweg verboden waren: Naumburg, Schulpforta, Thüringen in het algemeen” 

Par un acharnement du sort, son effondrement psychique le ramène à Naumburg. Si, en janvier 1889, son état exige un internement psychiatrique (à la clinique de Iéna), Francisa obtientun rapatriement au foyer maternel en mars 1890, écrivant à Overbeck: “Je reconnais la main de Dieu dans le fait que les choses aient tourné ainsi, puisque mon fils se sent si bien ici” (cité d’après Janz 1985, t.III, p. 506).

“mijn zoon voelt zich hier zó goed”

En 1894, c’est à Naumburg qu’Elisabeth crée les Archives Nietzsche. Elles ne seront transférées à Weimar qu’en août 1997, à la mort de Francisa. Elisabeth videra alors la maison de Naumburg et prendra son frère avec elle à Weimar.
Depuis 1994, la Nietzsche-Haus est ouverte au public.
En 2010, la Nietzsche-Gesellschaft (fondée en 1990 à Halle et établie à Naumburg depuis 2003) inaugure le Nietzsche Dokumentationszentrum.

Sinds 1994 is het Nietzsche-Haus opengesteld voor publiek.
In 2010 opende het Nietzsche Gesellschaft,
opgericht in 1990 in Halle en in Naumburg gevestigd sinds 2003),
naast het Nietzsche-Haus het nieuwe Nietzsche Dokumentationszentrum.

Dorian Astor
Dictionnaire Nietzsche
Editions Robert Laffont, S.A. Paris 2017

zie: Present from a friend (1) zie: Present from a friend (2)
zie: Present from a friend (3) zie: Present from a friend (4)
zie: Present from a friend (5) zie: Present from a friend (6)
zie: Present from a friend (7) zie: Present from a friend (8)
zie: Present from a friend (9) zie: Present from a friend(10)
zie: present from a friend(11) zie: Present from a friend(12)
zie: Present from a friend(13) zie: Present from a friend(14)
zie: Present from a friend(15) zie: Present from a friend(16)
zie: Present from a friend(17) zie: Present from a friend(18)
zie: Present from a friend(19) zie: Present from a friend(20)
zie: Present from a friend(21) zie: Present from a friend(22)
zie: Present from a friend(23) zie: Present from a friend(24)
zie: Present from a friend(25) zie: Present from a friend(26)


Leave a comment!



Message



Marjolijn van den Assem © 2007 - 2013.

Simple Grey theme developed by Rodrigo P. Ghedin.

WordPressFAMFAMFAM
Clicky Web Analytics