Performance (4)

Martial Raysse. La chèvre 1975
Sculpture polychrome en pâte `a papier
collection Timour Agha, Boukhara

Martial Raysse citeert Hölderlin:


Comme au jour de fête quand un paysan*
Va voir le champ au matin: quand
De la nuit brûlante sont tombés, rafraîssants, les éclairs
Tout ce temps, et au loin encore gronde le tonnerre,
Et qu’en ses rives rentre le fleuve
Et le sol reverdit
Et la vigne ruiselle du céleste et réjouissant pleuvoir,
Et que les arbres du bocage brillent
Dans le calme soleil:

Ainsi dans un climat bénévole se tiennent-ils
Eux qu’aucun maître n’éduque, mais
Dans ses bras légers
Elle, merveilleusement toute présente
La puissante, la belle divinement, la Nature.
Aussi dans les saisons où elle semble dormir
Au ciel ou parmi les plantes ou les peuples,
Le visage des poètes porte également le deuil,
Ils semblent être seuls, et pourtant pressentent toujours.
Car pressentant elle reponse aussi.

Hölderlin


Uit: Martial Raysse à Antibes
Chateau Grimaldi Musee Picasso, été 1982


Lu par Jean Amrouche: Tout comme au jour de fête
zie: il faut méditerraniser (2)

*
Foto: vertaling van bovenstaand gedicht,
uit:
Friedrich Hölderlin Gedichten
vertaald, ingeleid en toegelicht door Ad den Besten
zie: Hölderlin (2)

Regained (6) 2020
potlood/roestvrij stalen nietjes op museumkarton 19 x 20 x 3 cm
collection Boris Veldhuijzen van Zanten


zie: Hölderlin (3)

zie: inleven/inlijven
zie: Performance (2)
zie: Performance (3)

zie: Le vallon (1)
zie: Le vallon (3)
zie: Le vallon (4)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *